https://www.theaterforumatschool.com/blog
2 minute czytania
À PROPOS DE NOUS
Nous nous concentrons sur les sujets d'actualité, en élaborant un modus vivendi difficile mais nécessaire avec "l'autre". Nous encourageons un dialogue pacifique et respectueux malgré les barrières linguistiques, culturelles, sociales ou géographiques.
Nous voulons attirer l'attention sur les mécanismes de marginalisation sur le plan psychologique, social et interculturel. Nous voulons développer des compétences pour lutter contre l'exclusion sociale d'une manière novatrice et efficace qui plaise aux jeunes.
Nous pensons que les sujets d'actualité doivent être abordés dans les écoles.
Tout cela (et bien plus encore) peut être réalisé par le Théâtre Forum - un débat théâtral qui fait partie du Théâtre de l'Opprimé d'Augusto Boala, un théâtre socialement engagé.
Le Théâtre de l'Opprimé, par le dispositif qu'il met en oeuvre (exercices, scène, rôle des Spect-Acteurs...) crée un environnement propre à encourager les individus à agir ici et maintenant, et à utiliser la spontanéité et la création pour chercher de nouvelles alternatives aux situations considérées comme bloquées, conflictuelles ou difficiles. Elle permet de mettre en scène des situations difficiles dans le but de les transformer.
Le théâtre interactif est un outil de compréhension du monde et de ses structures ; un outil de changement qui permet d'analyser les approches et les situations, d'imaginer et de préparer une action transformatrice dans un principe de coopération, de révéler les conflits et leurs enjeux pour les faire évoluer. Pour Augusto Boal, le principe de base est : "la libération de l'opprimé par la transformation du spectateur en protagoniste, d'objet en sujet. ».
Le théâtre forum est différent du théâtre traditionnel - chaque spectacle est joué plusieurs fois pendant que le public monte sur scène pour remplacer les acteurs et explorer des scénarios alternatifs. Il évoque l'objection contre l'oppression, permet d'analyser ses causes et résultats, mobilisant ainsi la recherche de solutions réalistes.
A. Boal aimait à répéter que le forum peut être représenté partout, même dans un théâtre. Tout le monde peut agir, même les acteurs. Ni le talent de comédien ni l'expérience du théâtre ne sont nécessaires. Il n'y a pas de rôle à apprendre, pas de scénario à écrire. Par conséquent, le théâtre forum n'a rien à voir avec la préparation laborieuse des représentations scolaires. Il n'y a pas de décorations, pas de costumes. Une chaise, peut-être qu'une table suffisent.
Pourquoi n'est-il pas utilisé dans les écoles ? Il est grand temps !
Grâce à la bourse erasmus+, des enseignants de 4 pays ont pu tester ces techniques avec le maestro
JEAN PIERRE BESNARD - pédagogue de théâtre français avec plus de 20 ans d'expérience - puis
adapter la méthode au cadre éducatif et aux besoins des écoles.
Le manuel du forum du théâtre à l'école s'adresse aux enseignants de langues étrangères,
d'éducation à la citoyenneté, d'histoire ainsi qu'aux conseillers et éducateurs. Les exercices proposés
peuvent être utilisés pendant les cours ou les ateliers.
Scénario d'un cours de langue de niveau A2
abus et violence envers les femmes, durée : 90 min.
L'oppression et les abus à l'égard des femmes sont malheureusement un phénomène toujours
d'actualité dans la plupart des régions du monde, y compris dans les pays africains
(circoncision/MGF), au Moyen-Orient (discrimination fondée sur la religion) et en Europe (plafond de
verre et discrimination sur le lieu de travail, harcèlement, meurtres de femmes en Espagne). Dans le
contexte des manifestations des Noirs et des Blancs en Pologne, le sujet lui-même a commencé à
avoir une forte connotation politique. Une de mes amies avait peur de jouer une vidéo sur les grèves
des femmes en Espagne en raison de l'heure à laquelle elle coïncidait avec les grèves polonaises -
certains pourraient interpréter cette action comme une agitation politique dans la classe. Le Théâtre
Forum vient en aide - il aide à comprendre et à discuter du problème à partir de perspectives
multiples et à différents niveaux, de façon directe, mais sans enchevêtrements inutiles.
Contenu de la langue
Gradation
Formulation de propositions
Exprimer des opinions (exercice et élargissement)
Répétition du vocabulaire de base (maison, ville, identité, activités quotidiennes, famille, météo,
travail, intérêts, etc.)
Contenu culturel
Le problème de la violence à l'égard des femmes dans le monde entier
Notification : Les liens fournis renvoient à une description détaillée et à des démonstrations vidéo
des éléments mentionnés ci-dessous.
Echauffement : 15 minutes
1. La plus grande sorcière du monde (soja la mas mas grande bruja del mundo)
https://www.theaterforumatschool.com/blog/warm-up-the-greatest-witch-of-the-world-a2
2. Machine d'un mot - inflexion du verbe'pouvoir' (poder, no puedo, no podemos)
https://www.theaterforumatschool.com/blog/warm-up-the-word-machine-a1
2. Image d'un mot - une femme/un homme
https://www.theaterforumatschool.com/blog/warm-up-the-image-of-a-word-a2
Le déroulement de la leçon
0. Intro théâtrale (facultative) : 5 minutes ;
https://www.theaterforumatschool.com/blog/intro-the-building-of-a-narrative-scenery
1. Comme dans l'entrée, théâtre d'un mot - dynamisation (l'image d'une femme à genoux) - 30
minutes. Les élèves suggèrent et commentent les propositions faites par d'autres élèves (Phrases
apprises lors des leçons précédentes, telles que "Je pense que...", "Je ne suis pas d'accord avec le...",
"Et si...").
La dernière transformation peut être rythmée par l'utilisation de la musique ; toute image pertinente
inspirée d'un texte du livre de cours ou d'une image peut être utilisée comme point de départ.
https://www.theaterforumatschool.com/blog/image-theatre-dynamism
2. La chaise rouge, d'une durée de 15 à 20 minutes ;
Les élèves posent des questions aux personnages.
https://www.theaterforumatschool.com/blog/hot-chair
3. Résumé de l'exercice - une discussion en petits groupes et plus tard dans le forum de classe ;
impressions, opinions - durée : 15 minutes
4 (facultatif). La description/discussion sur la façon dont la représentation de l'oppression a été
transformée dans d'autres pays ou d'autres médias concernant le même sujet.
Harcèlement sexuel dans un bus en Tunisie : https://www.youtube.com/watch?v=vOXXRDkSRnk
La violence au Sénégal : https://www.youtube.com/watch?v=GBlNN5kwnRMI
Violence dans les rues de l'Inde : https://www.youtube.com/watch?v=JSkIuKqqC2pw
Discrimination sur le lieu de travail : https://www.youtube.com/watch?v=WUjFYVh0Bes
5. Devoirs - un projet de groupe, la construction de ses propres images sur l'oppression des femmes
peut être suggéré, en se basant sur les médias. Les élèves doivent présenter/dynamiser/discuter de
leurs images lors du prochain cours.
La violence, l'oppression, la douleur dont la victime est consciente servent d'axe au théâtre d'un mot.
Les questions utiles à la construction de l'image sont énumérées ci-dessous (il est conseillé de les
écrire sur le tableau blanc pendant l'exercice)
Que désirez-vous ? Avez-vous le droit d'y aspirer ?
Qui vous empêche de réaliser ce désir ? Ont-ils le droit de vous en priver ? Pourquoi le font-ils ?
Comment ?
* L'étape 5 à elle seule suffit, servant d'exemple d'un changement réaliste de la situation.
6. Résumé de l'exercice - discussion en sous-groupes, suivie d'une discussion dans le forum de classe
: opinions, impressions (10 minutes)
7. Lors de la classe suivante, les images proposées et créées par la classe peuvent être combinées en
une séquence de 3-4 scènes. Des mini-dialogues et de la musique peuvent être ajoutés ; la
scénographie et les costumes ne sont pas nécessaires. Une mini pièce de théâtre est prête à être
présentée dans l'école ou, à l'aide du jumelage électronique, dans n'importe quelle école. Ceux qui
ont travaillé à la préparation d'une pièce de théâtre scolaire savent combien d'énergie et de temps
elle représente - le Théâtre Forum est une alternative facile, rapide, efficace et efficiente.
8. (facultatif) - on peut suggérer aux élèves de regarder une vidéo plus longue (19 minutes) à la
maison. La vidéo a été réalisée lors d'ateliers au Maroc. 1 140 389 visites sur YouTube confirment
l'importance actuelle de la question des mariages forcés.
https://www.youtube.com/watch?v=ms7f8t6Z23Y&t=8s
INTRODUCTION AU THÉÂTRE FORUM
A la différence des représentations théâtrales traditionnelles, dans le THEATRE FORUM, le public
joue simultanément le rôle d'acteur, c'est-à-dire qu'il peut influencer le flux de l'histoire par une
intervention et une interaction directes. Un problème particulier est souvent mis en scène sous la
forme d'un tableau ; les participants se figent dans des poses significatives, souvent exagérées. Le
tableau se développe progressivement sous la forme d'une brève étude, incluant le mouvement et le
son, des monologues internes et des dialogues spontanés. Les images et les scènes présentées sont
aggravantes par défaut, provoquant la dissidence. La dissidence est au coeur du problème. Pendant
l'étude, le public peut interrompre et réagir, arrêter le flux des événements ('freeze-frame'),
proposer une action alternative au 'spect-acteur', ou même entrer en scène et prendre la place du
'spect-acteur'. Un seul spectacle est présenté au moins 3 fois, en incluant les idées et propositions du
public et en vérifiant chacun des scénarios.
A.Boal aimait à dire que " tout le monde peut faire du théâtre, même les acteurs ". Et, le forum peut
être fait partout, même dans un théâtre. Il n'est pas nécessaire d'avoir des talents de comédien ou
d'avoir de l'expérience dans le domaine du théâtre. Il n'y a pas de partie et de lignes à apprendre, pas
de script à écrire. Le Théâtre Forum n'a rien à voir avec la préparation laborieuse des pièces de
théâtre scolaires. Une chaise, éventuellement une table et une salle de classe devraient suffire.
C'est pourquoi un groupe d'enseignants, de pédagogues de théâtre et de didacticiens de 4 pays ont
décidé d'adapter les techniques du Théâtre Forum à l'école. Grâce au programme Erasmus+, nous
allons passer les 3 prochaines années à tester des solutions pratiques et à élaborer des exercices
efficaces et applicatifs prêts à être utilisés en classe. Leurs descriptions (en polonais), illustrées d'une
courte vidéo contenant des instructions, sont disponibles ci-dessous.
Que peut-on tirer du théâtre forum ? L'élève qui joue le rôle d'un " manteau d'un rôle " peut accéder
à un large éventail d'émotions. Ils peuvent parler d'anxiété, d'agressivité, de nostalgie, de frustration,
sans risquer de s'exposer et sans dévoiler leurs pensées intimes. Chacun des participants peut être à
la fois l'oppresseur et l'opprimé. De cette façon, ils peuvent mieux comprendre ce qui les a amenés à
s'emmêler les uns dans les autres. Une perspective d'un autre, humain séparé, devient une
expérience physique. En tant qu'auteur de nombreux scénarios alternatifs, l'élève peut suivre les
mécanismes d'exclusion et interférer avec leur fonctionnement. Au lieu de porter des jugements
hâtifs, l'élève crée sa propre opinion sur la question à l'étude par une réflexion, en tenant compte de
lui-même et des autres. Dans l'ensemble, le théâtre forum offre un regard sûr sur les sentiments
difficiles et permet aux élèves de les exprimer, de les analyser et d'y travailler de manière structurée
et constructive ; il enseigne un dialogue fondé sur le respect et la conscience.
Pendant le cours d'acquisition de langues étrangères, le Théâtre Forum permet aux étudiants de
niveau intermédiaire de s'exprimer d'une manière authentique, motivante et satisfaisante. Leur
expression est spontanée, ce qui a évidemment une influence positive sur la dynamique de la leçon.
Grâce aux techniques décrites ici, et en particulier à la connexion (le théâtre forum est exceptionnel
pour réaliser le potentiel de la communication para-verbale) et au courant de la conscience, les
élèves sont capables de surmonter leur anxiété linguistique et, malgré des ressources d'expression
limitées, de manifester leurs convictions.
D'autre part, aux niveaux plus avancés, le Théâtre Forum permet de rompre avec la routine des
débats et des discours à l'école. En introduisant le mouvement, il fournit une ventilation pour
l'énergie des collégiens, et anime les lycéens fatigués de la maturité imminente.
Si vous enseignez une langue, les sciences sociales, ou si vous êtes par exemple un professeur à
domicile, qui est prêt à essayer un outil simple et efficace qui :
- simplifie l'auto-expression, permet une communication authentique dans une langue étrangère à
partir du niveau A1/A2 ;
- Motiver, revigorer, structurer, élargir l'horizon des débats scolaires ;
- Enseigne à s'ouvrir aux autres, tant sur le plan interculturel qu'interpersonnel ;
- Permet de discuter efficacement et en toute sécurité de sujets complexes et controversés à l'école ;
- Sensibilise à la souffrance humaine et à l'injustice, se mobilise pour agir, aide à créer de véritables
solutions ;
- Est un catalyseur pour un changement profond et durable ;
Alors nous vous recommandons très, très sincèrement le THEATRE FORUM à l'école.
Intro - la construction d'un paysage narratif
Avant que l'animateur de l'exercice ne propose l'image (c'est-à-dire qu'il organise les participants) ou
le sujet (les élèves créent eux-mêmes les images), ils peuvent utiliser des mots pour, avec les
participants, construire le ton et la conception du décor, évoquer et utiliser leur créativité pour
transformer la classe.
Le but :
- S'entraîner à poser des questions
- Pratique de la description des environnements
- Vocabulaire pratique lié à la perception sensorielle
Le run-through
Les possibilités pour le leader (qu'il s'agisse d'un enseignant ou d'un élève) sont presque infinies ; Cidessous,
vous trouverez un exemple de récit :
"Cette histoire s'est déroulée quelque part en Amérique latine, d'après ce dont je me souviens,
c'était .... (ici, d'autres participants fournissent l'information, et le responsable utilise des gestes pour
les inviter à le faire).
La ville était.............................................................................................................
Ce jour-là, la maison était........................................................
Le patio devant la maison était.......................................................
Ce jour-là, le temps était..............................................
On pouvait sentir le ......................................................................
Les personnes présentes ont pu entendre ........................................................
Au loin..............................................
Près de la maison......................................................
De l'autre côté de la porte......................................................................
En conduisant dans la rue, il y avait un.............................................
Si quelqu'un propose une réponse, p. ex. vendeur de crème glacée, alors le chef peut l'utiliser pour
une autre narration, p. ex. en conduisant dans la rue, il y avait un vendeur de crème glacée, qui ce
jour-là a vendu plusieurs boules de ............ Katherine, tu as acheté la glace........... . Combien de
cuillères ? ……..
C'était ce jour-là, je crois que c'était............., en été ? Non, c'était ................ .
J'étais sur le patio.
Et puis j'ai vu ..... (L’image décrite apparaît).
* L'idée décrite ci-dessus n'appartient pas au répertoire du Théâtre Forum, qui met principalement
l'accent sur la polysémie et l'universalité ; je l'ai empruntée au KAVA THEATER de Budapest,
https://kavaszinhaz.hu/newspectator/, en raison de son utilité exceptionnelle et de sa pertinence
pour les priorités didactiques (dans l'apprentissage des langues étrangères).
Scénario d'un cours de langue de niveau A2
abus et violence envers les femmes, durée : 90 min.
L'oppression et la maltraitance des femmes sont malheureusement un phénomène qui est toujours
d'actualité dans la plupart des régions du monde, y compris dans les pays africains
(circoncision/MGF), au Moyen-Orient
INTRODUCTION AU THÉÂTRE FORUM
A la différence des représentations théâtrales traditionnelles, dans le THEATRE FORUM, le public
joue simultanément le rôle d'acteur, c'est-à-dire qu'il peut influencer le flux de l'histoire par une
intervention directe
FORUM WEB
POURQUOI ?
Parce que la concurrence interculturelle a un sens crucial dans l'éducation d'aujourd'hui
1. Pour commencer, les activités peuvent commencer par la présentation d'une vidéo avec une
image, qui sera éventuellement recréée par le participant. Ensuite, l'image peut être :
-rendu plus dynamique
-et/ou analysés par les groupes en termes de sens et de contexte (" sous forme de discussion ou de "
hot chair ")
POUR LA FIN, montrer une vidéo est une idée intéressante, où l'image sous-jacente est présentée et
manipulée par des participants étrangers. C'est un bon point de départ pour entamer la conversation
en considérant la divergence entre l'approche d'une question et les mécanismes universels
d'oppression, mais aussi le cadre de la force et de la bonté humaines.
Le film illustre des questions sur le marché du travail brésilien (corruption, discrimination,
népotisme...). Il se déroule dans la rue, avec la participation aléatoire de passants.
ATELIER D'ACTEURS
N'oubliez pas qu'en participant au théâtre forum, nous créons de l'art et apprenons en même temps
à jouer.
Voici une activité facile et efficace, qui permet d'élargir le stock personnel de moyens d'expression
des participants, mais aussi de briser les stéréotypes, la mécanisation ou la limitation du geste.
Lorsque l'étude est prête (image ou scène de théâtre forum), l'animateur demande aux participants
de l'interpréter selon des conventions différentes (souvent exagérées), par exemple en western,
opérette, série TV mexicaine (ou épisode de Game of Thrones, dessin animé, etc.).
MULTIMÉDIA
POURQUOI ?
PEUT-ON FAIRE LES CHOSES DIFFÉREMMENT DE NOS JOURS ?
Le multimédia peut être utilisé à chaque étape.
1) Il vaut la peine d'introduire au préalable une étude de forum avec une documentation appropriée
(image ou scène). Dans la vidéo, des étudiants de 4 pays ont réalisé un documentaire sur le thème de
la migration dans l'environnement local. Grâce à leur travail :
- Nous avons pu nous baser sur des faits et des expériences spécifiques, des problèmes réels et
locaux, à l'échelle d'un projet scolaire.
- Ce que l'on appelle la " crise des migrants " a acquis une dimension humaine, les films ont rétabli
l'identité et la dignité uniques des statistiques médiatiques ou des métaphores inhumaines (" vague
des migrants ").
2) Des vidéos réalisées au niveau de la préparation ont été utilisées lors des ateliers (une interview
avec un xénophobe a permis aux participants de se faire passer pour un autre et d'élargir leur
personnage).
Le dialogue vidéo et théâtral pendant la pièce a également été une solution intéressante, qui a gagné
en profondeur et en expression.
3) L'enregistrement de la pièce a permis de l'utiliser pendant les leçons et par exemple de comparer
les réactions à un problème donné dans les pays consécutifs du projet.
4) ICI est le choix de vidéos illustrant le thème de la migration dans le contexte socio-économique et
culturel polonais.
Les entretiens avec les migrants et les réactions de la société. Coupe transversale des réactions et un
entretien exceptionnel avec un travailleur du Musée de la migration de Gdynia.
Hot chair CHAISE CHAUDE
POURQUOI ?
Cette activité a deux objectifs.
1) créer des personnages de telle manière que leurs actions soient unifiées avec le rôle et que
l'interaction avec le public soit crédible et conséquente. Il ne faut pas oublier que le théâtre forum
est basé sur l'improvisation. Suivre les suggestions d'un auditoire ? Quand ? Comment ? Cela devrait
être le résultat de la logique des personnages.
2) répéter un large éventail de vocabulaire et de grammaire à partir du niveau a2.. : questions,
travail, famille, temps libre, passé, présent, futur.... Chaque personnage invente son propre rôle avec
l'aide des autres participants. C'est une excellente activité pour améliorer les compétences
linguistiques et l'imagination. Sans parler de la compréhension de la complexité des motivations et
des enchevêtrements humains.
Au niveau b1 et b2, on peut s'attendre à des discussions inspirantes du côté de la psychologie et de la
sociologie. (L’exécuteur testamentaire/la victime sont-ils tous les deux victimes du système ? Dans
quelle mesure sont-ils libres et responsables de leurs décisions ? etc.)
Comment ?
Deux questions sont inscrites au tableau noir (selon le niveau, dans l'image il y a des questions pour
les élèves sur a1, a2)
Les élèves travaillent en groupe. Dans chaque groupe, une personne s'assoit devant les autres et se
fait passer pour un personnage joué dans l'étude. Les autres lui posent des questions inspirées du
texte au tableau noir et essaient ensemble d'analyser le personnage.
THÉÂTRE D'IMAGES - EXEMPLE
CETTE vidéo dépeint une image créée en moins de 3 jours par un groupe de 6 nationalités, des
problèmes de communication (tous les élèves ne parlent pas au moins l'anglais) suivis
instantanément de frustration et d'émotions sur une échelle du sujet discuté (crise des migrants)
THÉÂTRE DE L'IMAGE – DYNAMISME 3 minutes czytania
1. Le chef organise les gens d'une manière qui reflète l'image déjà existante (l'image d'une femme
avec un balai est idéale pour cela). Le sens de la scène ne doit pas être expliqué, ni le contexte, ni les
personnages. La représentation doit être symbolique (polysémique) afin de faciliter l'identification
des participants et d'induire des connotations et des identifications personnelles. L'image
recommandée a été utilisée dans de nombreux pays, interprétée par les participants non seulement
comme un antagonisme riche-pauvre, homme-femme, mais aussi Nord - Sud.
2. Dynamisme de l'image en 6 étapes. A chaque point, le film lié illustre spécifiquement les étapes
respectives.
Les participants sont priés d'indiquer quelle partie de l'image est la plus odieuse, la plus hideuse, la
plus scandaleuse pour eux.
Les participants entrent respectivement sur scène et/ou demandent aux acteurs de changer un
geste.
Il est possible qu'il devienne évident que nous sommes animés par des choses différentes.
2.2 Les participants d'IDEAL proposent successivement une image idéale, un ordre parfait ("il n'y a
pas de victimes, pas de délinquants"). Le groupe tente de parvenir à un consensus. Discussion. Cette
étape montre que nous sommes un groupe consolidé, qui rêve de changer la réalité pour le mieux,
qui veut et qui peut réparer le monde.
2.3 REALITE L'animateur demande aux acteurs de passer de la première image (oppression) à l'image
idéale au ralenti. Questions au groupe :
Est-ce possible ? Vrai ?
Le changement présenté est magique, désirable. En réalité, il est difficile d'imaginer que le bourreau
cesserait de nous faire du mal de son plein gré, et que les témoins ou les acolytes prendraient le parti
d'une victime. Pourquoi le feraient-ils ? Combien de victimes attendent d'être sauvées par le
bourreau ?
2.4 CONVENTION Le leader demande aux acteurs de transformer l'image comme les personnages le
souhaitent. La victime essaie de se libérer, le suppresseur nie, punit, resserre la garde. L'escalade de
la violence se produit. Finalement, la victime devient un suppresseur. L'animateur encourage le
groupe à commenter ce qui se passe et à tirer des conclusions.
Cette étape montre les conséquences de la violence. Si nous ne l'arrêtons pas, cela aurait des
conséquences tragiques. Nous ne pouvons pas nous contenter de rêves chimériques et attendre que
le problème se règle de lui-même. Nous devons chercher de vraies solutions.
2.5 LIBERATION Le responsable demande à chacun de proposer un changement (oralement et/ou en
arrangeant les acteurs, il peut aussi remplacer l'un d'eux). Le groupe examine si une telle solution est
réelle et efficace. L'animateur demande aux participants : "Tu veux faire ce qu'ils t'offrent de faire ?"
"Quels avantages en tireriez-vous ?". Les acteurs testent des scénarios alternatifs, la scène devient un
laboratoire du changement.
2.6 CONTEXTE Le responsable encourage les participants à réfléchir à la question de savoir s'il y a
quelqu'un qui peut changer l'ordre de l'action en dehors des acteurs qui ont été présentés. En
d'autres termes, la scène s'inscrit dans un contexte social plus large. La victime peut demander de
l'aide à quelqu'un, un ami, un policier, un psychologue, une ONG... Un spectateur peut s'approcher
de la scène et se faire passer pour la personne/institution disparue. Son nom peut être écrit sur la
feuille de papier.
Il est difficile d'imaginer le bourreau pour aider la victime. La seule personne qui veut un
changement, c'est la victime. La victime peut et doit initier le changement. Peu importe que le
bourreau soit une personne spécifique, un système ou une créature imaginaire (nous sommes le
suppresseur), l'initiative et le sauvetage sont au nom des victimes. C'est la dimension morale du
théâtre
1 minute czytania
THÉÂTRE D'IMAGES - CADRES
POURQUOI ?
- Stimule le corps, permet de s'élever dans l'espace, enseigne l'émission vocale
- Sensibilise au langage para-verbal (gestes, expressions faciales illustrent les mots)
- Apprentissage par l'expérience, engagement émotionnel dans le problème considéré, discussion
animée
- Développement personnel : compétences sociales accrues, empathie, bravoure, responsabilité
sociale.
- Stimule l'expression de soi
A chaque étape, les acteurs peuvent spontanément inspirer l'image avec le mot. Compte tenu de la
charge émotionnelle, de l'atmosphère intime et de la complémentarité des mots et des gestes, les
participants surmontent la "peur" du langage, malgré le manque de maîtrise de la langue, ils se
sentent compris, ils s'expriment de manière authentique, et donc satisfaisante.
Le cadre du théâtre est la violence, l'injustice, le mal dont la victime est consciente.
Voici quelques questions de soutien pour la création d'une image (à noter au tableau noir) :
Que désirez-vous ? Vous avez le droit de le désirer.
Qui vous empêche d'y parvenir ? Il n'a pas le droit de le faire.
Pourquoi l'interdit-il ? Comment ?
Lorsque le spectacle est fort, vivant, voire à découvert, la représentation mobilise le spectateur
("c'est un théâtre, c'est facile d'intensifier des scènes avec de la musique").
1 minute czytania
INTRODUCTION AU THÉÂTRE D'IMAGES - GROUPES DE THÉÂTRE
D'IMAGES
POURQUOI ?
Cette activité développe l'empathie, enseigne comment devenir sensible à la souffrance des autres.
Donne un aperçu et l'expression d'expériences personnelles.
C'est souvent une source d'inspiration pour le théâtre forum.
Si nous analysons l'image (voir DYNAMISME), c'est une excellente technique pour travailler sur vousmême,
ainsi que la confrontation avec ses propres problèmes.
COMMENT ?
Les participants sont répartis en groupes de plusieurs personnes chacun. Chacun sculpte les autres
membres d'un groupe, respectivement, pour représenter l'oppression. Le "sculpteur" se présente
comme une victime. Travaillez en silence. Pas d'explications.
Chaque scène doit être répétée plusieurs fois afin que chacun puisse mémoriser des séquences
consécutives (par exemple, pour 5 participants, il y aurait 5 représentations).
Finalement, les groupes présentent leurs images. Lentement. Dramatiquement. Il est possible
d'ajouter de la musique en arrière-plan.
1 minute czytania
Introduction au théâtre forum - en binôme
Pourquoi ?
Cet exercice montre le problème victime contre oppresseur.
Il montre comment le langage corporel peut être un outil ou un marqueur d'inégalité ou de violence.
Elle nous fait prendre conscience de la façon dont nous nous exprimons inconsciemment à travers les
expressions du visage ou le langage corporel.
Il permet de se relier à sa propre expérience (il n'y a pas de place pour les blagues car les expériences
peuvent être sérieuses).
Elle est liée à l'empathie et aux sentiments.
Elle peut se faire en silence.
Mais cela peut aussi se faire par la parole (idéal pour réviser des parties du corps, des verbes de
mouvement ou l'impératif).
Comment ?
Par paires. La première personne "sculpte" son oppresseur. Il ou elle n'explique pas qui il ou elle est
ou a fait. Ensuite, la personne devient une victime (scène un). Changement - scène deux. Très
lentement, comme s'ils dansaient, l'oppresseur devient la victime, et la victime devient l'oppresseur
de la première, puis de la deuxième scène. En fin de compte, les deux personnes trouvent un
équilibre : la position dans laquelle elles se sentent à l'aise et égales.
1 minute czytania
Echauffement : taxis et vampires A1
Taxi taxi aveugle A1
Pourquoi ?
Il révise les directions, les verbes du mouvement, l'impératif.
Cela renforce la confiance dans le groupe.
Comment ?
Par paires. Une personne a les yeux fermés, la seconde l'entraîne dans la pièce (tourner à droite ou à
gauche, tourner à droite ou à gauche, faire demi-tour, revenir en arrière, ralentir, etc. Cependant, ils
ne se touchent pas.
Le vampire d'Amsterdam A1
Comment ?
Les participants font le tour de la salle les yeux fermés. Ils prennent tout l'espace qu'il y a. Ils s'évitent
mutuellement. Le leader attrape la gorge d'un participant. Par conséquent, il ou elle devient un
vampire et crie (par exemple : "Je suis un vampire, je veux du sang frais".) Le vampire attrape la
gorge des autres et le nombre de vampires augmente. Cependant, quand les vampires se
rencontrent, ils redeviennent humains et crient de soulagement.
Notes :
Devenir un vampire peut souvent être un plus grand soulagement : devenir un oppresseur et
abandonner est mieux que la peur d'une victime potentielle.
Paradoxalement, l'exercice encourage le combat. Cela montre que pour se libérer, il faut avoir
confiance en soi.
1 minute czytania
Echauffement : La plus grande sorcière du monde A2
Pourquoi ?
Il permet de former les grades des adjectifs (comparatif et superlatif).
C'est une façon amusante de sensibiliser au problème de la faiblesse et de la force.
Comment ?
En cercle. Deux participants entrent à l'intérieur. Chacun doit persuader son partenaire qu'il est le
plus grand sorcier. Ils ne peuvent utiliser que cette phrase. Ils peuvent utiliser les meubles, leur voix,
leurs gestes, etc. Le cercle des participants décide qui a gagné le duel en disant : "Tu es le plus grand
sorcier du monde".
1 minuteczytania
Echauffement : parties du corps A1
Quand ?
Quand on veut réviser les parties du corps.
Nous voulons renforcer la confiance dans le groupe et le rendre plus dynamique.
Nous voulons habituer les participants au contact physique.
Comment ?
En cercle. Ou par deux ou par trois. Les participants doivent se toucher avec une partie de leur corps
portant un nom.
1 minute czytania
Echauffement : l'image d'un mot A2
Pourquoi ?
C'est un exercice splendide du domaine lexical (dans le cas de A1 et A2.1, il vaut la peine d'introduire
le vocabulaire à l'avance, par exemple, écrire les propositions du groupe sur un tableau noir).
Il consolide le groupe, crée une communauté.
Améliore l'émission et l'expression de la voix.
Cela rend la réalité plus poétique.
Comment ?
Les participants forment un cercle, ils se tournent vers l'extérieur. L'animateur propose un mot (selon
le sujet, par exemple, violence de genre, drogues, discrimination, réchauffement climatique ou
amour et respect).
Les participants se tournent vers l'intérieur du cercle. Ils montrent donc une expression du visage qui,
à leur avis, illustre le mot.
Sans changer les expressions du visage, les élèves abordent d'autres élèves avec des expressions du
visage similaires.
Au signal d'un leader, le participant prononce un mot ou une phrase, qui représente le mot concerné.
Il ou elle peut aussi ajouter un geste.
Le leader touche rapidement de nombreux élèves (le signal). Cela crée un refrain poétique - une
image vivante de la parole.
1 minute czytania
Echauffement : le mot machine A1
Comment ?
Le leader propose un mot (1er film : la France du point de vue d'une ancienne colonie, 2ème film : la
Pologne).
Cela peut être un élément d'une leçon. Le premier participant montre un geste et exprime un mot ou
une phrase qu'il associe au sujet. Ensuite, ils répètent le geste comme s'ils faisaient partie d'une
machine (donc, le geste ne peut pas être difficile ou fastidieux). Le leader demande ensuite aux
autres de se joindre à eux avec leurs propres gestes et paroles. Tous le répètent d'un seul pas. Si la
première personne accélère, le reste accélère aussi.
Pourquoi ?
L'exercice permet de travailler le vocabulaire.
Il montre le rôle des gestes et des expressions.
Les participants ont moins peur de parler.
Il consolide le groupe et enseigne la pleine conscience et la collaboration.
1 minute czytania
Echauffement : concentration et pleine conscience
Pourquoi ?
Il permet de se concentrer sur une autre personne. Il permet aussi de se détendre.
Comment ?
Une personne "hypnotise" la seconde, qui suit les mouvements de la main de l'hypnotiseur. Variation
: 3 personnes (montrées sur un film).
1 minute czytania
L'échauffement : créer des relations et de la confiance
Quand ?
Si les membres du groupe ne se connaissent pas bien ou si le groupe est passif.
Pourquoi ?
Ça brise la glace. Cela renforce la confiance. Elle habitue les participants à leur physicalité.
Comment ?
Les participants ferment les yeux et se saisissent la main. Ils ont besoin de créer un noeud, puis ils
doivent le dissoudre.
1 minute czytania
Le contrat et l'échauffement
Le contrat :
-nous ne sommes pas en compétition
-Nous ne jugeons pas
-Nous nous respectons les uns les autres.
-Nous sommes discrets :, ce qui se passe dans les ateliers, cela reste dans les ateliers.
L'échauffement :
Vous devriez le faire au début d'une leçon ou d'un atelier. Vous pouvez aussi le faire avant un
spectacle devant les spectateurs. Deux exercices suffiront. Pendant les cours d'une langue étrangère,
vous pouvez les choisir en tenant compte du matériel qui est actuellement enseigné. Ainsi, vous
pouvez réviser le vocabulaire ou introduire de nouveaux mots. Chaque exercice dure plusieurs
minutes et peut être allongé ou raccourci librement.

  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square